Portail de l'Isère

"Je le voyais devant moi passer de l'or à la neige, des moissons de la plaine à celles de l'altitude et s'ouvrir sous mes regards comme les pages d'une partition sublime."

Paul Claudel

Histoire

En tant que département, l'Isère a été créée à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d'une partie de l'ancienne province de Dauphiné.
Ses limites avec le département du Rhône furent plusieurs fois modifiées, notamment en 1852 (4 communes), en 1967 (23 communes) et en 1971 (1 commune), amputant l'Isère (qui s'étendait initialement jusqu'à Villeurbanne) de 421 km² et 466 000 habitants (1999).

Ancienne province du Dauphiné

Le Dauphiné fut jadis occupé par les Allobroges, les Ségovéllaunes, les Voconces et les Tricastins.
Le Dauphiné a d'abord été un État indépendant, faisant partie du Saint Empire romain germanique. Son souverain portait le titre de dauphin de Viennois. Le dernier dauphin indépendant, Humbert II, sans héritier, vendit sa province au roi de France, Philippe VI, le 30 mars 1349, par le traité de Romans (1349), habilement négocié par son protonotaire, Amblard de Beaumont. À cette époque, Humbert II portait également les titres de « prince du Briançonnais, duc de Champsaur, marquis de Cézanne, comte de Vienne, d'Albon, de Grésivaudan, d'Embrun et de Gapençais, baron palatin de La Tour, de la Valbonne, de Montauban et de Mévouillon, qu'il transmet également à la France.
À partir ce cette époque, le Dauphiné est devenu l'apanage de l'héritier du trône de France, qui portait le titre de dauphin. Le premier Dauphin français fut le petit-fils de Philippe VI, Charles de Normandie: le futur Charles V le Sage.
Louis XI fut le premier dauphin à résider dans sa province et à la gouverner. Cette période fut en fait son école du pouvoir.
Les représentants du peuple en mission dans le Dauphiné durant la Révolution [1]
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le caractère alpin de la région permit la constitution de bases solides pour la Résistance, notamment dans le massif du Vercors.

Géographie

Globalement, l'altitude du département de l'Isère croît du nord-ouest au sud-est.
Le point le plus bas (134 m) se trouve à l'ouest du département, dans la commune de Sablons (vallée du Rhône), lorsque le Rhône quitte le département.
Le point le plus haut (4 088 m) se trouve au Pic Lory, dans le massif des Écrins, au sud-est du département.